[COMMUNIQUE DE PRESSE] Soutien à la mobilisation des personnels de l’Education Nationale

Communiqué de Presse : soutien du PCF SEINE-SAINT-DENIS à la mobilisation des personnels de l’Education Nationale et des agents territoriaux qui travaillent en lien avec les élèves !

Depuis son arrivée au Ministère de l’Education Nationale la nouvelle ministre Madame Oudéa-Castera a tenu des propos polémiques très inquiétants dès ses premières déclarations. Rarement une ministre a fait aussi rapidement mauvaise impression au monde de l’Education Nationale !  

Comment la ministre peut-elle dénigrer le service public en pointant les nombreux manquements et dysfonctionnements et les utiliser comme justificatifs pour promouvoir l'école privée ? 

Le rapport parlementaire des députés Christine Decodts (Renaissance) et Stéphane Peu (PCF) portant sur « l’Evaluation de l’action de l’Etat dans ses missions régaliennes en Seine Saint Denis » met bien en avant la détérioration de l’école publique dans notre département. Notre école républicaine représente un enjeu majeur pour l’avenir de nos jeunes et de notre pays.

Quatre syndicats de l’éducation dans le 93, ont chiffré les manques de la maternelle au lycée et les résultats sont criants. Partout sur notre territoire il manque des personnels enseignant, éducatif, d’encadrement, soignant, accompagnant... Salaires, conditions de travail, postes, réformes, autant de sujets qui devraient être au cœur des politiques mises en œuvre pour proposer une instruction et une éducation de qualité à la jeunesse. Mais il n’en n’est rien.

Depuis plusieurs années, les choix opérés ne font que casser le service public d’éducation. Contre cette casse du service public d’éducation, contre la rupture d’égalité, la fédération du PCF Seine-Saint-Denis, soutient les mouvements de grève du jeudi 1 février et appelle à la mobilisation !  

RDV 14 H Place du Luxembourg !

Le PCF Seine-Saint-Denis, s’inscrit pleinement dans ces revendications et exige un PLAN D’URGENCE POUR LE 93 !


 

Si vous souhaitez télécharger ce communiqué de presse : cliquez ici

COMMUNIQUÉ